Stop Civaux
Page d'accueil
La centrale de Civaux
Chronologie
12 mai 98
Enceinte de confinement
Amibes
Rejets, déchets
Dossiers
Maintenance nucléaire
L'accident nucléaire
Tchernobyl
Incidents classés
Communiqués Sûreté Nucléaire
L'association
Présentation
Publications
Nos signets
La page de liens

Liste (non exhaustive) des incidents en 2000

En 2000, le CNPE a déclaré 19 incidents classés sur l'échelle INÈS : 14 de niveau 0, et 5 de niveau 1.

  • 14 janvier 2000. Encrassement des barres de refroidissement du stator de l'alternateur. Oxydation gênant l'écoulement de l'eau et donc le refroidissement de l'alternateur. Réduction de la puissance du réacteur en attendant qu'une décision soit prise. (source NR, 15/01/00).
  • janvier 2000. Un arrêt ou baisse de débit à la ventilation. (source OPRI, no 8).
  • 12 février 2000. Réacteur 2. Incident dû à un encrassement de filtres à l'aspiration de l'eau dans la Vienne. (source EDF, connexion no 18). niveau 0 de l'échelle INÈS
  • 24 février 2000. Réacteur 1. Dépassement de validité d'un essai périodique concernant des capteurs relevant les paramètres physiques des circuits importants pour la sûreté (niveau d'eau, température, pression). niveau 1 de l'échelle INÈS.
  • 26 février 2000. Réacteurs 1 et 2. Défaut de paramétrage du système de surveillance des réacteurs du palier N4, conduisant à une représentation erronée de la température du coeur et par voie de conséquence de la distribution de puissance. niveau 0 de l'échelle INÈS.
  • 10 mars 2000. Réacteurs 1 et 2. Détection d'une erreur de programmation informatique dans la création d'un paramètre concernant des mesures liées à la puissance du réacteur. (source EDF, connexion no 19). niveau 0 de l'échelle INÈS
  • 10 mars 2000. Fuite d'huile sur un flexible de lubrificatiion de la turbine. Arrêt de la production. (source CP et NR, 10/03/00).
  • 13 avril 2000. Réacteurs 1 et 2. Erreur dans la programmation des systèmes de protection (SPIN) et de surveillance (US) du réacteur, et implantation erronée de paramètres conduisant à une sous-estimation de la puissance dégagée par le combustible. niveau 1 de l'échelle INÈS.
  • 14 avril 2000. Réacteur 2. Volume d'eau insuffisant dans le réservoir du circuit d'alimentation de secours des GV (circuit ASG). Délai trop long (contraire aux STE) entre l'apparition de l'alarme et le retour à un état conforme. niveau 1 de l'échelle INÈS.
  • 17 avril 2000. Réacteur 1. Au cours d'une opération de vidange d'un GV, on a eu un écart de pression par rapport aux 3 autres GV, ce qui a provoqué la chute des barres de contrôle dans le réacteur à l'arrêt. (source EDF, connexion no 21). niveau 0 de l'échelle INÈS
  • 21 avril 2000. Réacteur ?. Au cours d'un essai sur une vanne d'admission de vapeur sur la turbine, le système de détection d'ouverture de cette vanne s'est bloqué. L'essai a été interrompu. Arrêts d'urgence de la turbine et du réacteur. (sources CP et NR, 22/04/00, Connexion ne signale pas l'incident).
  • 30 avril 2000. Réacteur 1. Lors de contrôles sur les mesures de protection du réacteur, un changement de carte électronique ne contenant pas les bons paramètres entraine le déclenchement d'un circuit de sauvegarde. (source EDF, connexion no 21). niveau 0 de l'échelle INÈS
  • 8 juin 2000. Exercice de crise nucléaire.
  • 8 juin 2000. Réacteur 1. Lors d'un essai, un volume d'eau contenant trop d'oxygène est venu se déverser dans un réservoir, contribuant ainsi à dépasser le taux maximal autorisé. L'oxygène contenu dans l'eau participe au phénomène d'oxydation préjudiciable pour le métal des circuits. (source EDF, connexion no 22). niveau 0 de l'échelle INÈS
  • 27 juin 2000. Réacteur 2. Non respect des périodicités prévues pour la réalisation d'essais concernant certains détecteurs d'incendie niveau 1 de l'échelle INÈS
  • 8 au 12 septembre 2000. Indisponibilité d'une chaîne de mesure à la cheminée de rejets (source OPRI, no 13).
  • 5 octobre 2000. Réacteur 2. Indisponibilité du système d'aspersion de l'enceinte et de l'une des 2 voies du système d'injection de sécurité, suite à une erreur de manipulation. niveau 1 de l'échelle INÈS
  • 8 août 2000. Réacteur ?. Dépassement de la date d'un essai périodique (test de l'installation qui permet à la vapeur de contourner la turbine). (source EDF, connexion no 23). niveau 0 de l'échelle INÈS
  • 21 août 2000. Réacteur 1 et 2. Défaut de tension sur la ligne HT évacuant l'énergie produite. Arrêt des deux alternanteurs. Sur la tranche 2, les opérateurs ont du activé un arrêt manuel du réacteur. (source EDF, connexion no 24). niveau 0 de l'échelle INÈS
  • 11 octobre 2000. Réacteur ?. Arrêt d'urgence du réacteur. (Niveau d'eau trop bas dans les GV, suite à un essai programmé de déclenchement de la turbine) (source CP, 18/10/00). niveau 0 de l'échelle INÈS
  • 8 novembre 2000. Réacteur 1. Arrêt de 2 pompes de refroidissement provoquant un arrêt d'urgence du réacteur. EDF met en cause la montée des eaux de la rivière Vienne, qui aurait entraîné des débris végétaux pertubant l'alimentation en eau des circuits de refroidissement, (source EDF, connexion no 26). niveau 0 de l'échelle INÈS
  • 9 novembre 2000. Réacteur 2. Découverte de mesures erronées sur certains paramètres du réacteur. Arrêt de la production pour remise en conformité. (source EDF, connexion no 26). niveau 0 de l'échelle INÈS
  • 15 novembre 2000. 2 rejets gazeux signalés (source OPRI, no 14).
  • 23 novembre 2000. Réacteur 1. Découverte d'un corps étranger gênant le bon fonctionnement d'un dijoncteur situé sur le circuit d'alimentation des grappes de commande du réacteur. (source EDF, connexion no 26). niveau 0 de l'échelle INÈS
  • 11 décembre 2000. Réacteur 1. Erreur lors d'une intervention sur un GV. Vidange rapide du GV provoquant un arrêt d'urgence du réacteur. (source EDF, connexion no 27). niveau 0 de l'échelle INÈS
  • ? décembre 2000. Réacteur 2. Changement de paramètres informatiques provoquant un arrêt d'urgence du réacteur. (source EDF, connexion no 27). niveau 0 de l'échelle INÈS

Contact STOP-Civaux
Adresse : 20, route de Bonneuil Matours, 86000 POITIERS
tél/fax : 05 49 30 13 29
courriel : stopcivaux (at) free (point) fr
adhésion à l'association : 9 Euros/an
abonnement au journal : 9 Euros/an (4 à 5 numéros)